Pierre TERSINET

En 2009, aux premiers temps de ma retraite, l’envie m’est venue de renouer avec un de mes centres d’intérêt d’adolescent : l’astronomie. Il n’y avait pas de rapport avec le fait que 2009 ait été l’année mondiale de l’astronomie.

J’ai donc parcouru les 15 km qui me séparent d’Aniane, soit 0,0000375 seconde lumière pour faire connaissance avec cet observatoire dont j’avais entendu parler depuis plusieurs années.

C’est la convivialité que j’y ai trouvée tout autant que la qualité des conseils reçus qui m’ont conduit à y retourner de plus en plus souvent. Je suis ainsi devenu un adhérent « adhésif » de l’association Arts et Astres.

Au fil du temps j’ai acquis des connaissances et suis parvenu à comprendre un peu mieux l’Univers (ou du moins j’en ai eu le sentiment), parallèlement j’ai découvert le réel plaisir que j’avais à partager mes nouveaux « savoirs » ce qui m’a amené à construire quelques présentations dont certaines sont devenues des conférences.

C’est pourquoi vous pouvez me voir de temps à autre devant l’écran du vidéoprojecteur dans la salle de conférence ou près de mon télescope sur le plateau d’observation. Mon principal émerveillement c’est alors de voir l’émerveillement de la personne qui est à l’oculaire.

Ayant constaté que mes amis de l’observatoire développaient quelques griefs contre la luminosité de la Lune, mon esprit de contradiction et aussi le souhait de ne pas entrer en compétition dans un domaine où je n’aurai jamais le dernier mot, j’ai décidé de consacrer un peu plus de temps à notre satellite.
Ce qui me vaut quelquefois l’appellation totalement ironique et largement exagérée de Monsieur Lune...

Fermer la fenêtre

Formulaire d'inscription

ATTENTION : Ceci n'est pas un formulaire de contact/renseignement